samedi 8 juin 2019

Nouvelles d'ados : Prix Clara 2018 - Collectif


Nouvelles d’ados : Prix Clara 2018, Collectif

Editeur : Héloïse d’Ormesson
Nombre de pages : 122
Résumé : Six regards, six aventures, six ados. Avec eux, embarquez sur les océans, écoutez le chant des pierres de Palmyre, admirez le savoir-faire ancestral d’un souffleur de verre, laissez-vous porter par une correspondance amoureuse et refusez le diktat des réseaux sociaux. Avec profondeur et subtilité, humour et légèreté, révolte et insouciance, ces récits sont les reflets d’un âge où l’affirmation de soi s’exprime à travers le questionnement de l’actualité, la créativité, l’originalité et la sensibilité.

Un grand merci à lecteurs.com pour l’envoi de ce volume.

- Un petit extrait -

« Pourtant, il vient tous les jours à cette heure-ci, en fin d'après-midi, observer la danse qui unit l'homme, le feu et le verre. (Alexis Notarianni, Le souffleur de verre)  »

- Mon avis sur le livre -

Il semblerait que, contre toute attente, je prenne gout aux nouvelles … A peine le recueil de l’édition 2017 du Prix Clara posé sur la pile des livres « lus et chroniqués » que celui de l’édition 2018 s’est retrouvé entre mes mains ! Il n’a pas fait long feu … et c’est d’ailleurs ce que j’aime le moins dans les nouvelles : on a à peine le temps de s’attacher aux personnages ou de découvrir une jolie plume que l’histoire est déjà terminée ! Une petite voix dans l’oreillette me souffle que « c’est le jeu ma pov’ Lucette » donc je vais me contenter de supplier ces six jeunes auteurs en herbe de se dépêcher d’écrire des romans, pour ne pas me laisser sur ma faim ! Plus sérieusement, j’ai globalement trouvé la sélection 2018 moins « marquante » que celle de 2017 …

Le recueil commence pourtant fort avec La nuit venait de tomber de Thomas Carré, qui est indéniablement mon coup de cœur pour ce recueil ! Imaginez un futur dans lequel, pour limiter le nombre de divorces, les parents ont l’obligation d’échanger leur bébé à la naissance avec un autre enfant, âgé de ou jour à 17 ans … et sont invités à changer d’enfant chaque année, pour éviter que la fatigue due aux nuits agitées d’un bébé ou à la crise d’un adolescent ne vienne mettre leur couple en péril. Gabriel et sa femme, eux, ont décidé d’élever leur petite Ada, née le même jour que leur enfant biologique, à « l’ancienne », sans jamais l’échanger … Mais cela ne plait pas à tout le monde. Vraiment, il y a du potentiel pour une dystopie, d’autant plus que ce jeune homme a une très jolie plume, je suis sous le charme !

La seconde nouvelle, La cabane de Rémi Courtois, est moins « percutante » mais fort jolie. C’est l’histoire de deux adolescents, réunis par une cabane perdue au milieu de la forêt, dans laquelle chacun allait se réfugier en pensant en être le seul locataire, jusqu’au jour où le narrateur décide de laisser quelques mots sur une feuille posée sur la table … C’est l’histoire d’une rencontre et d’un premier amour. C’est tout doux, c’est tout simple, c’est mignon tout plein, j’ai beaucoup aimé !

Si beaucoup de lecteurs semblent avoir été conquis par Le chant des pierres de Salomé Fabry, seule fille de la sélection, je dois avouer ne pas avoir eu de coup de cœur pour cette nouvelle. C’est une pierre, installée il y a des millénaires pour porter la voute de l’Arc monumental de Palmyre, qui nous raconte son histoire … Qui nous raconte l’effervescence du temple, qui nous raconte les époques qui passent, jusqu’au jour de sa destruction par l’état islamique en 2015. C’est joliment écrit, mais cela ne m’a fait pas vibrer …

De la même manière, si Rêveries au large de John Levy est servie par une belle plume, sa thématique – un tour du monde en solitaire à bord d’un voilier – m’a quelque peu refroidie : je fais partie des rares personnes à ne pas aimer la mer et l’océan ! Toute cette eau, toutes ces vagues meurtrières, tout ce sel … Très peu pour moi ! J’ai cependant beaucoup aimé le côté « initiatique » de cette traversée, le personnage principal cherchant à comprendre le sens des présents laissés par sa mère sur son bateau … même si cela aurait mérité plus de développement, je me suis sentie un peu frustrée ! Les descriptions sont majestueuses, et ont presque réussi à me faire saisir ce que certains peuvent bien trouver de beau dans ces étendues d’eau …

J’ai au contraire beaucoup apprécié Le souffleur de verre d’Alexis Notarianni, très courte, mais qui offre au lecteur un véritable retour en enfance en lui proposant de rencontrer ce souffleur de verre à travers le regard émerveillé d’un petit garçon … Je n’ai jamais eu la chance d’observer un souffleur de verre, mais c’est vraiment quelque chose qui me fait rêver, et Alexis a su me faire rêver à travers ses mots, sa poésie. Et cette petite touche d’incertitude, de mystère, voire de magie, à la fin, est très bien trouvée ! C’est indéniablement une des belles surprises de ce recueil !

J’ai également apprécié Influenceuse de Timothée Peraldi … Ici, la thématique est – du moins à mes yeux – bien plus tragique : ce jeune écrivain aborde ici la question de l’addiction aux réseaux sociaux et à la popularité, la quête effrénée de ces jeunes qui se sont laissés embarquer par cette frénésie des likes et des followers, qui s’imaginent déjà grandes stars … et qui n’ont plus rien lorsque tout s’arrête. La fin est dramatique, mais elle est nécessaire. Cela fait vraiment plaisir de voir un jeune aussi conscient des dangers des réseaux sociaux … Et c’est raconté avec brio, donc c’est top !

Au final, donc, comme la fois précédente, j’ai beaucoup aimé certaines nouvelles et suis restée totalement indifférente aux autres, qui n’ont pas su me toucher.  Mais une chose est sûre et certaine : la relève est assurée, et si ces six jeunes auteurs se décident à continuer dans cette voie, il ne fait aucun doute qu’ils perceront ! De belles plumes et de belles idées, voilà ce que nous promet le Prix Clara, finalement ! Et comme c’est pour la bonne cause, je ne peux que vous exhorter à vous laisser tenter par ces petits recueils, que vous soyez adeptes des nouvelles ou non : grâce à la diversité des nouvelles sélectionnées chaque année, chacun y trouvera son compte quel que soit son genre de prédilection !



Ce livre a été lu dans le cadre du Tournoi des 3 Sorciers
(plus d’explications sur cet article)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire