mercredi 19 avril 2017

La guerre des clans, cycle 1, tome 1 : Retour à l'état sauvage - Erin Hunter



La Guerre des Clans, Erin Hunter
Cycle 1, tome 1 : Retour à l’état sauvage

Editeur : Pocket Jeunesse (PKJ)
Nombre de pages : 306

Résumé : Depuis des générations, fidèles aux lois de leurs ancêtres, quatre clans de chats sauvages se partagent la forêt. Mais le Clan du Tonnerre court un grave danger, et les sinistres guerriers de l'Ombre sont de plus en plus puissants. En s'aventurant un jour dans les bois, Rusty, petit chat domestique, est loin de se douter qu'il deviendra bientôt le plus valeureux des guerriers...





- Un petit extrait -

« Une étoile filante scintilla soudain au-dessus des cimes. La queue de la guérisseuse frémit, son échine se hérissa. Les oreilles d'Etoile bleue se dressèrent, mais elle resta silencieuse tandis que Petite Feuille continuait à fixer le ciel. Au bout d'un instant, la chatte écaille baissa la tête et se tourna vers la grise. "C'était un message du clan des Etoiles, souffla-t'elle, le regard perdu dans le vague. Seul le feu sauvera notre Clan" »

- Mon avis sur le livre -

Vous le connaissez, ce plaisir de relire un livre-doudou, ce petit frisson de joie et cette chaleur qui emplit notre cœur au simple geste de sortir un roman tant aimé de l’étagère ? Ce premier tome fait indéniablement parti des livres les plus relus de mes bibliothèques : je l’ai lu bien des fois, mais toujours avec le même ravissement. Chaque redécouverte est plus merveilleuse encore que la précédente. Et à chaque fois, je me rappelle avec nostalgie la toute première fois que j’ai ouvert ce livre, assise en tailleurs dans un coin de la bibliothèque municipale, toute heureuse d’avoir trouvé un livre ayant pour personnages des chats. Je devais avoir une dizaine d’année. J’ai grandi avec cette saga, et ce premier tome a vraiment une place très particulière dans mon cœur. 

Objectivement parlant, Rusty est un chaton qui a tout pour être heureux : des maitres aimants, une maison chaleureuse, des gamelles toujours remplies et des amis dans les jardins alentours. Mais en dépit de cette quiétude, Rusty ne parvient pas à se satisfaire de cette existence : du plus profond de son être, il est tiraillé par une envie irrésistible de s’aventurer dans la forêt environnante. Chaque nuit, des rêves plus saisissants et réalistes les uns que les autres l’invitent à rejoindre cette nature sauvage et libre. Le jour où, incapable de résister plus longtemps à cette curiosité, le chaton roux ose enfin s’y risquer, sa vie bascule irrémédiablement. Devenu Nuage de Feu, le félin rejoint le Clan du Tonnerre, l’un des quatre clans qui peuplent la forêt. Mais le jeune chat peine à s’investir corps et âme dans son apprentissage : le Clan de l’Ombre est plus menaçant que jamais, et Griffe de Tigre, le nouveau lieutenant du Clan du Tonnerre, semble cacher bien des secrets …

Souvent, les premiers tomes se contentent de poser le décor et de présenter les principaux protagonistes. Ici, on est bien loin de ce tome introductif parfois trop lent pour être attractif : dès le prologue, on entre immédiatement au cœur de l’action, avec une bataille opposant deux groupes de chats au sujet d’un bout de territoire, et déjà on apprend l’existence d’une prophétie envoyée par les chats d’autrefois : « Seul le feu sauvera le Clan ». Le récit est ponctué de conflits, de complots, de rebondissements et de mystères. Plus d’une fois, notre héros se demandera à qui il doit offrir sa confiance, de qui il doit se méfier, quelle décision il doit prendre : comment agir lorsque notre cœur nous pousse à enfreindre les règles qui garantissent la cohésion du Clan ? comment faire lorsqu’on est l’un des seuls à connaitre un secret aux implications cruciales mais que l’on sait que nul ne nous croira ? comment prouver sa loyauté lorsque notre raison nous pousse à aller à l’encontre du mouvement collectif ? En se confrontant à ses questions, Nuage de Feu va évoluer, déjà : à la fin de l’histoire, il n’est clairement plus le même qu’au début. Plus sage, moins insouciant.

Ce premier tome nous introduit dans un univers d’une richesse et d’une complexité incroyables : au cœur de cette forêt, qui pourrait être n’importe quelle forêt, qui pourrait être la forêt à côté de chez nous, se cachent des chats « sauvages ». Des chats organisés en Clans, des chats qui suivent un code d’honneur, le Code du Guerrier, des chats qui croient que les étoiles sont les âmes de leurs compagnons morts, des chats qui protègent leur Clan au péril de leur vie. Des chats pas si sauvages que cela, finalement. Rusty, un petit chaton domestique empli de loyauté et de courage, se retrouve plongé au cœur de cette forêt, et à travers lui, le lecteur découvre ce monde aussi fabuleux – comment ne pas rêver face à cette cohésion qui unie les membres du Clan du Tonnerre ? – que redoutable : chez les chats comme chez les humains, l’ambition et la vanité conduisent à des actes terribles et sanguinaires. Un livre jeunesse, oui, mais qui ne se cache pas derrière un nuage de douceur et de légèreté !

Ce qui rend également ce premier tome si addictif, en plus de cette intrigue à couper le souffle, c’est la narration. Elle est à la fois très descriptive – le lecteur n’a aucune difficulté à se représenter les lieux, l’ambiance, les sons et les odeurs – et très fluide. Très vivante, également : lorsque l’action se fait plus rapide, lorsque la tension monte, les phrases se font plus courtes, presque hachées, l’immersion est totale. Le vocabulaire est recherché mais reste tout de même accessible, permettant aux plus jeunes comme aux plus grands de s’y retrouver : le style n’est ni enfantin ni trop complexe, il se situe pile dans le juste milieu, ce juste milieu très délicat à trouver mais très agréable lorsqu’il est mis en œuvre. Quand j’ouvre ce roman, je sais que je ne vais pas devoir me casser la tête pour comprendre l’histoire, mais d’un autre côté, je sais que je ne vais pas m’ennuyer avec des phrases trop simplistes. Encore une fois, j’invite tous les adultes qui me lisent à ne pas se laisser rebuter par la classification jeunesse de cet ouvrage : la narration elle-même peut parfaitement convenir aux grands !

En bref, vous l’aurez compris, ce premier tome est un véritable coup de foudre littéraire : un univers original, une intrigue riche en rebondissements, des personnages hauts en couleur et une plume éblouissante, tous les ingrédients sont réunis pour captiver petits et grands lecteurs ! Le grand plus de ce récit, c’est d’être finalement assez « indépendant » : si vraiment vous n’accrochez pas à cette belle aventure, et c’est bien triste pour vous, vous pouvez parfaitement vous arrêtez après ce premier tome. En effet, ce tome introductif présente tout de même une véritable intrigue, complète et achevée : la fin peut parfaitement s’autosuffire. Alors, n’hésitez plus et procurez-vous ce premier tome : soit il vous plait et c’est parti pour la suite, soit il n’est pas pour vous et vous aurez tout de même eu le droit à une fin digne de ce nom sans avoir besoin de lire les six volumes de ce premier cycle !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire