samedi 7 décembre 2019

Mamie Bonbon - Florent Lucéa


Mamie Bonbon, Florent Lucéa

Editeur : Ex Aequo
Nombre de pages : 84
Résumé : Mamie Bonbon est une grand-mère fragile en apparence qui mène une vie paisible dans un petit village. Pourtant elle possède un don inestimable qui va l'entraîner dans un monde fantastique et la confronter à des ennemis extrêmement dangereux. Heureusement elle pourra compter sur des amis formidables aux multiples facettes pour l'aider dans cette aventure.

Un grand merci  aux éditions Ex Aequo pour l’envoi de ce volume et à la plateforme SimPlement pour avoir rendu ce partenariat possible.

- Un petit extrait -

« Souvent, les animaux de compagnie la saluaient, mais les maîtres affichaient des mines dédaigneuses. Les bêtes domestiques jugeaient leurs propriétaires bien injustes. La faune sauvage s’entretenait également avec la mamie, ce qui attirait sur elle encore plus de regards louches. Un jour, une biche l’accompagna jusqu’à sa demeure, ce qui fit paniquer nombre des badauds l’épiant par leur fenêtre. Dans son modeste domaine fleuri, son voisin, monsieur Nouvelle, soignait ses glaïeuls. La flore le passionnait. Il s’adressait aux graminées qui restaient muettes. Quand il aperçut la berline médicale, il pressentit un malheur. »

- Mon avis sur le livre -

Lorsque j’étais enfant, j’attendais l’hiver avec impatience : j’aimais la neige, les courses de luges, et je comptais véritablement les jours avant Noël. Maintenant, les choses sont bien différentes : je tremble d’effroi dès qu’il y a une petite pellicule blanche sur les routes, j’ai le moral dans les baskets dès que les jours commencent à rétrécir, et je n’arrive même plus à me réjouir à l’approche de Noël … Et cette année est encore pire que les précédentes : le déménagement prend du retard, je me débats avec des problèmes de santé personnels et familiaux, bref, c’est vraiment pas la joie. Et dans ces moments-là, rien de mieux qu’un petit roman jeunesse de la collection Saute-Mouton pour retrouver un peu le sourire ! D’autant plus que celui-là promettait d’être fort sympathique : Suzanne Max nous le présentait comme un « mélange de tendresse pour une grand-mère, et d'histoire fantastique où notre héroïne se retrouve aux prises avec une revenante des plus maléfique » !

Georgette, surnommée Mamie Bonbon par les enfants à qui elle offre toujours des petites douceurs, est appréciée de tous les habitants du village … Jusqu’au jour maudit où ces derniers découvrent qu’elle est capable de parler avec les animaux. A leurs yeux, la fée-marraine vient de se transformer en terrifiante sorcière, et c’est sans le moindre remord qu’ils la bannissent du village en demandant à ses enfants de la faire interner. Et c’est ainsi que Mamie Bonbon, sa chatte Princesse, sa souris blanche Niquedouille et même Hagard le cafard emménagent à la Maison des Orchidées Sauvages, où ils font la connaissance de quatre autres résidents aux pouvoirs extraordinaires. Ensemble, ils vont affronter la terrible Dentelière, ectoplasme diabolique qui enlève des enfants et plongent des personnes âgées dans un mystérieux coma … Mamie Bonbon et ses amis parviendront-ils à vaincre ce dangereux fantôme ?

Beaucoup d’éditeurs conseillent aux auteurs de faire coïncider l’âge du héros à l’âge du public ciblé, pour faciliter « l’identification » du lecteur au personnage. Sur le principe, je trouve que ce n’est pas idiot, mais question diversité, on tourne vite en rond … Heureusement, dans la collection Saute-Mouton, les auteurs osent s’écarter des sentiers battus ! Et c’est ainsi que le petit (ou grand) lecteur fait la connaissance de Mamie Bonbon, grand-mère au grand cœur délaissée par ses enfants et petits-enfants, toujours « trop occupés » pour venir lui rendre visite et apporter un peu de joie dans ses mornes journées. Cette situation est malheureusement criante de vérité : de nos jours, on ne se préoccupe pas des personnes âgées. Bien sûr, on va veiller à ce qu’une assistance de vie vienne l’aider au quotidien, ou bien on va payer une pension dans une maison de retraite, puis on retourne au cinéma avec la conscience tranquille, vu qu’après tout, on s’est assuré qu’elle ne mourra pas de faim et ne manquera de rien. De rien, sauf de la présence de sa famille, mais on secoue la tête en se disant « oh, mais mamie comprendra bien, j’ai mon boulot/mes études » … Une fois de temps en temps, on va tout de même lui passer le bonjour, pour ne pas trop passer pour des ingrats aux yeux des autres, mais c’est tout. Nombre de grands-mères et grands-pères sont dans la même situation que Mamie Bonbon, et c’est bien triste. 

Fort heureusement pour elle, notre brave Georgette n’est pas seule : elle a Princesse, sa fidèle minette, ainsi que tous les petits et grands animaux des environs qui viennent régulièrement taper la causette avec elle. Car Mamie Bonbon a un don : elle parle aux animaux ! Je pense ne pas être la seule à rêver de pouvoir discuter avec mes chats et avec tous les animaux que je croise, alors vous imaginez bien que j’envie drôlement notre héroïne ! Mais comme la différence fait toujours peur, c’est bien d’être une sorcière que Mamie Bonbon est accusée ! Alors on la chasse, et ses enfants s’empressent de la placer dans un établissement « très sympathique où on s’occupera bien de toi ma petite maman, et surtout écoute bien les infirmiers et prends tous les médicaments qu’on te donnera » pour ne pas que les actions de leur mère ne leur retombent dessus. L’injustice de la situation est vivement dénoncée par ses amis les animaux, et je pense vraiment que le jeune lecteur sera lui aussi catastrophée de voir une si gentille mamie se faire ainsi malmenée ! D’autant plus que Georgette ne se laisse pas abattre et va au contraire tout faire pour combattre la terrible Dentelière, qui enlève les petits-enfants à leurs grands-parents pour les transformer en monstres !

Car dans ce petit livre, ce sont bien les mamies et les papis qui sont à l’honneur : ce sont eux qui parviennent à arrêter les méfaits de ce fantôme consumé par la vengeance, ce sont eux qui se mettent en danger pour sauver leurs petits-enfants des griffes de cet esprit maléfique ! Et c’est l’amour que Mamie Bonbon porte à ses petits-enfants, et l’amour que ceux-ci lui rendent tout en s’excusant de l’avoir ainsi délaissée, qui met finalement fin aux agissements de la Dentelière. C’est tout simplement magnifique, et je reconnais bien volontiers avoir versé quelques larmes … et si mes grands-parents étaient encore de ce monde, je me serai rué chez eux à la seconde même où j’ai tourné la dernière page ! Ce petit livre, c’est un véritable hommage à toutes les mamies et à tous les papis du monde, c’est aussi une invitation adressée à tous les enfants qui le liront : allez passer du temps avec vos grands-mères, vos grands-pères, car ce sont des super-héros du quotidien, des super-héros de l’amour. La plus grande magie, dans cette histoire, n’est pas celle qui permet à Georgette de converser avec son chat ou à Lucien de faire pousser des fleurs, mais bien cet amour, ce lien entre les générations, ce lien qui ne demande qu’à être renforcé jour après jour. Quel beau message que celui de ce livre !

En bref, vous l’aurez bien compris, je suis sous le charme de ce petit récit. Il y a, bien sûr, quelques petits « défauts » pour l’adulte que je suis : j’aurai grandement apprécié que le dénouement soit moins rapide, que nos cinq héros rencontrent un peu plus de résistance avant de triompher, et que le côté « tout est bien qui finit bien » soit légèrement plus nuancé, mais cela n’a absolument rien gâché à mon plaisir de lecture … au contraire. C’est un livre qui fait du bien, un livre tellement riche en douceur et en amour, quel bonheur ! Et surtout, c’est un livre qui plaira tant aux enfants, qu’aux parents et grands-parents, c’est un livre à partager en famille … Mamie Bonbon a beaucoup de choses à apprendre à ceux qui liront ses aventures, alors n’hésitez pas une seule seconde à offrir ce petit roman autour de vous, aux jeunes comme aux moins jeunes ! Préparez-vous à trembler, rire et pleurer aux côtés de cette héroïne pas tout à fait comme les autres, dont le super pouvoir réside dans son grand cœur !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire