mercredi 2 janvier 2019

La guerre des clans, cycle 3, tome 2 : Rivière noire - Erin Hunter


La Guerre des clans, Erin Hunter
Cycle 3, tome 2 : Rivière noire

Editeur : Pocket Jeunesse (PKJ)
Nombre de pages : 357

Résumé : Désormais apprentis, Nuage de Geai, Nuage de Lion et Nuage de Houx sont confrontés à des responsabilités nouvelles et à des choix difficiles. Tandis que le premier est hanté par des visions qu'il peine à maîtriser, son frère éprouve une amitié passionnée et interdite pour une apprentie rivale. Seule Nuage de Houx comprend que les quatre Clans du lac sont à l'aube d'un affrontement sanglant. Sans l'aide des siens, parviendra-t-elle à l'éviter ?




- Un petit extrait -

« Une lumière brillait, droit devant lui. Il était si soulagé en quittant le souterrain que ses pattes flageolaient. La clarté du jour l'aveugla. Aucune patrouille en vue. Il se plaqua au sol pour passer sous les ronces et fila vers le camp. « Je ne peux pas rentrer la gueule vide ! » songea-t-il, et il s'arrêta net. Un moineau voletait au-dessus de sa tête. « Personne ne se plaindra si je nourris mon Clan ». Il adopta aussi sec la position du chasseur. Immobile comme une pierre, il regarda l'oiseau se poser au sol et sautiller vers lui. Il se retint de bondir tout de suite. Les feuilles frémissaient à son approche. De ses pattes arrière, Nuage de Lion griffait le sol. Encore un petit saut ... »

- Mon avis sur le livre -

A l’heure où j’écris cette chronique – bien en avance par rapport à sa publication, puisque j’ai choisi de ne vous poster qu’un article La guerre des clans par semaine pour ne pas trop vous ennuyer –, l’été laisse tout doucement la place à l’automne … ma saison préférée ! J’aime l’odeur de la terre après la pluie, j’aime le bruit des feuilles qui craquent sous les pas, et surtout, j’aime voir la nature se parer d’orange, de rouge et d’ocre ! Les couleurs qui ornent la couverture de ce tome m’ont toujours fait penser à l’automne : le hasard a donc très bien fait les choses, puisque j’ai lu ce livre lors du premier week-end de cette belle saison ! Car l’automne, c’est aussi cela : de longues après-midi de lecture dans mon lit ou mon canapé, avec une tasse de chocolat chaud ou de lait-miel en main ainsi qu’un chat lové sur mes genoux ! Il ne manque plus que le feu dans l’âtre inexistant pour compléter le tableau de la lectrice automnale …

Les tensions entre les quatre Clans du pourtour du lac augmentent de jour en jour : l’affrontement semble inévitable, et la bataille plus imminente que jamais. Loin de s’en réjouir, la jeune Nuage de Houx s’en inquiète et s’en désole : pourquoi régler chaque conflit dans le combat ? pourquoi ne pas privilégier la discussion et l’entraide à la violence ? pourquoi semble-t-elle être la seule à souhaiter éviter cette effusion de sang ? Nuage de Geai, lui aussi, se sent seul et incompris : à quoi lui servent ses pouvoirs puisque ni son mentor ni les guerriers du Clan des Etoiles ne l’autorisent à les utiliser ? à quoi bon avoir un don si nul n’écoute ses prédictions et conseils ? lui fera-t-on un jour confiance malgré sa cécité, ou bien est-il condamné à être traité comme un chaton effronté toute sa vie ? Nuage de Lion, quant à lui, est tiraillé entre sa volonté de devenir le meilleur guerrier du Clan et son amitié pour Nuage de Myosotis, apprentie du Clan du Vent … 

Les Erin ont encore frappé : le prologue de ce tome est mystérieux à souhait et intriguant au possible ! Elles ont vraiment l’art de surprendre le lecteur en introduisant sans cesse de nouveaux éléments à une intrigue déjà bien complexe ... Contrairement à certains lecteurs, qui déclarent se lasser car l’histoire tourne en rond et que l’on retrouve toujours les mêmes intrigues, je suis toujours admirative des auteurs qui parviennent à se renouveler à chaque cycle ! Bien sûr, certains éléments sont récurrents – comme le dit Nuage de Cendre, Nuage de Lion ne fait que répéter une erreur que bien d’autres ont commis avant lui, et que bien d’autres commettront après lui –, mais à mes yeux, cela n’a rien de rédhibitoire, bien au contraire ! Dans l’univers de La guerre des clans, les chatons sont toujours turbulents et finissent invariablement par sortir du camp en douce pour prouver qu’ils sont prêts à devenir apprentis, ils frôlent alors la mort ce qui leur permet d’apprendre qu’il faut respecter le Code du guerrier pour servir son Clan … De même, il y a toujours eu et il y aura toujours des relations interdites entre membres de Clans ennemis. L’histoire se répète, et cela fait partie intégrante de l’histoire des Clans, et c’est bien pour cela que cela ne me dérange absolument pas !

Ce que j’apprécie énormément dans ce tome, c’est l’alternance des points de vue : nous suivons tour à tour les trois jeunes élus, chacun en prise avec leurs propres tracas, leurs propres soucis, leurs propres difficultés. Nuage de Houx, très attachée au Code du guerrier, veut le meilleur pour son Clan … mais elle est persuadée qu’Etoile de Feu fait fausse route : à ses yeux, la violence ne résout pas tout, et il faut absolument préserver l’équilibre des quatre Clans en privilégiant la paix à la guerre. Malgré tout, elle ne supporte pas de voir son frère retrouver chaque nuit son amie du Clan du Vent : il est censé être loyal à son Clan, et comment pourra-t-il l’être si son esprit est perpétuellement ailleurs ? J’apprécie énormément la jeune chatte : elle est certes fonceuse et irréfléchie, mais elle est pleine de bons sentiments et de bonnes intentions. Des trois, c’est certainement celle qui semble la moins influençable … C’est d’ailleurs la seule qu’Etoile du Tigre n’a pas encore contacté en rêve ! Car voilà l’élément le plus inquiétant de ce cycle : le chef défunt semble bien décidé à se servir de ses descendants pour assouvir sa vengeance, même s’il se contente pour le moment d’aider Nuage de Lion … J’ai tellement peur pour ce dernier, j’ai peur qu’il ne se rende compte des sombres desseins de son grand-père que trop tard !

Nuage de Geai est donc moins mis en avant dans ce tome que dans le précédent, mais cela ne l’empêche pas d’être celui autour de qui se cristallisent le plus de questionnements … Qu’attend le Clan des Etoiles des trois jeunes élus ? Quelle sera leur destinée ? Que leur réserve l’avenir ? Qui étaient ces chats qui vivaient autour du lac il y a bien des lunes et des lunes de cela ? Pourquoi apparaissent-ils à Nuage de Geai ? Le jeune chat a encore bien des choses à apprendre … En premier lieu, l’humilité, ainsi que la bienveillance, on ne va pas se mentir. Pourquoi, malgré son caractère de cochon, je ne peux pas m’empêcher de le trouver attachant : c’est un pauvre petit chaton perdu. Il ne sait pas ce qu’il doit faire, il ne sait pas qui il est vraiment. Difficile pour lui de se construire malgré son handicap : qu’est-ce qu’un aveugle pourrait bien apporter au Clan ? Persuadé de n’être qu’une bouche inutile à nourrir, qui n’attire que la pitié des siens, le jeune chat rêve de grandeur en prenant conscience de ses formidables pouvoirs. Et cela d’autant plus que son mentor, sa tante, ne semble pas vraiment prête à le soutenir : elle refuse de l’écouter, d’essayer de le comprendre, se contente de lui interdire des choses et de lui en ordonner d’autres, sans jamais rien lui expliquer … C’est rare de voir un duo mentor-apprenti aussi peu soudé, j’espère vraiment que cela va s’arranger pour eux !

En bref, vous l’aurez bien compris, même si je tente de vous en dévoiler le moins possible pour ne pas vous gâcher les surprises qui se cachent dans ce tome, je suis toujours aussi amoureuse de cette saga ! Ce cycle est indéniablement le plus mystérieux jusqu’à présent : on le sent, des tas de révélations vont survenir un jour ou l’autre. Les indices sont savamment distillés, juste assez pour éveiller nos soupçons mais suffisamment peu pour ménager le suspense … Je m’attends à bien des surprises pour la suite, ainsi qu’à toujours plus d’actions et d’émotions ! Comme toujours, les auteures ont su me captiver : j’ai dévoré ce tome en une journée, les chapitres ont défilé sans que je ne m’en rende compte. C’est toujours un vrai plaisir que de se plonger dans un tome de La guerre des clans : l’espace de quelques heures, on oublie tout pour se concentrer sur les aventures de ces chats sauvages qui deviennent, au fil des tomes, de véritables amis qu’on a bien du mal à quitter lorsque la dernière page se tourne !

Ce livre a été lu dans le cadre du Challenge de l’été 2018
(plus d’explications sur cet article)

Ce livre a été lu dans le cadre du Tournoi des 3 Sorciers
(plus d’explications sur cet article)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire