samedi 4 mai 2019

Les gardiens des secrets, tome 1 - Trenton Lee Stewart


Les gardiens des secrets1, Trenton Lee Stewart

Editeur : Pocket Jeunesse (PKJ)
Nombre de pages : 302

Résumé : Au lieu d’aller à l’école, Ruben préfère mille fois explorer la Nouvelle-Ombrie. Parcourir les ruelles désertes, escalader les façades, se faufiler dans les moindres passages… Jusqu’au jour où il se retrouve coincé au sommet d’un immeuble abandonné et découvre une montre ancienne. Ruben n’est pas au bout de ses surprises : véritable trésor, cet objet suscite la convoitise de bien des gens, et donne à son porteur le pouvoir d’invisibilité… Ruben et sa complice d’aventure, Penny, vont devoir protéger leur trouvaille, coûte que coûte…


- Un petit extrait -

« Le regard de la gardienne l'avait traversé.
C'était la nature de l'invisibilité. Pourtant cet événement avait quelque chose de très troublant. Comme s'il n'existait plus dans la vraie vie. Comme s'il était à la fois là et pas là.
Comme s'il n'était plus que du vide
Un fantôme.   »

- Mon avis sur le livre -

Aujourd’hui, tandis que d’interminables bourrasques enneigés traversent la vallée, j’ai pensé à mon pauvre facteur, qui doit régulièrement apporter jusqu’au bout de mon impasse privée perché en haut du village d’innombrables livres, et ce par tous les temps … J’en viens même à le soupçonner de regrouper ces livraisons : pendant plusieurs jours, rien à signaler dans la boite aux lettres, jusqu’à ce qu’une pile n’entrant même pas dans cette dernière débarque sans prévenir ! Comment voulez-vous que je respecte la sacro-sainte règle du « premier arrivé dans la boite aux lettres, premier lu, premier chroniqué (quand cela est possible) » avec ce genre de situations ? C’est d’autant plus délicat quand le second tome arrive avant le premier … Mais comme il est nettement plus sympathique de découvrir le début de l’histoire avant de lire la fin, j’ai attendu, attendu, attendu que ce premier opus daigne enfin pointer le bout de son nez ! Fort heureusement pour moi, l’attente en valait la chandelle !

Tous les matins, c’est la même histoire : après avoir promis à sa mère de bien faire attention à lui et d’essayer de créer des liens avec les autres enfants du centre de loisirs, le jeune Ruben se lance à l’assaut des immeubles du quartier, espionnant les Directions, hommes de main de la Fumée qui dirige la cité, découvrant de nouveaux passages secrets et toujours en quête de bonnes cachettes … Jusqu’au jour où il trouve une montre des plus étranges, qui ne donne pas l’heure, mais s’avère détenir un incroyable pouvoir : elle rend son porteur invisible ! D’abord tout excité par cette découverte, l’adolescent se rend progressivement compte que quelqu’un est à ses trousses pour lui dérober ce trésor ! Pour s’en sortir, il va lui falloir trouver de l’aide : et pour cela, il faut découvrir à qui appartenait la montre avant qu’il ne la découvre par hasard …

Pour tout avouer, je ne savais absolument pas dans quoi je m’embarquais : bien qu’il soit sorti il y a presque un an, ce premier tome n’a visiblement pas eu un grand succès, et rares sont les blogs qui en parlent … Et c’est bien dommage, car ce fabuleux roman d’aventure à destination des jeunes lecteurs mérite d’être plus connu ! En quelques pages à peine, mon verdict était prêt : j’allais passer un excellent moment en compagnie de Ruben, petit héros incroyablement attachant qui se retrouve embarqué bien malgré lui dans une folle aventure … qui pourrait bien lui couter la vie ! Car on le comprend rapidement : le monde dans lequel vit Ruben est dirigé par un despote fort mystérieux, surnommé la Fumée, que personne n’a jamais vu mais que nul ne veut contrarier. Ajoutez à cela la propension du jeune garçon à sécher les cours pour déambuler sur les toits et dans tous les recoins du quartier, et vous vous douterez aisément que le récit s’annonce palpitant et haletant !

Il ne se passe pourtant « pas grand-chose » dans ce premier tome introductif : Ruben trouve la montre, découvre son secret, comprend qu’il est danger, cherche des alliés. Un schéma plutôt fort classique, qui occupe généralement une moitié seulement d’un ouvrage et non pas 300 pages ! Malgré tout, on ne s’ennuie pas une seule seconde : quel plaisir que de suivre les pérégrinations de ce petit garçon intelligent et débrouillard, mais aussi maladroit et imprudent par moment ! Il a le chic pour se plonger dans des situations fort délicates – c’est d’ailleurs en se lançant dans une entreprise aussi audacieuse qu’hasardeuse que ce jeune déluré découvre cette mystérieuse montre – mais également pour s’en sortir in extremis … Et même si la première fois, on lève vaguement les yeux au ciel en soupirant que « c’est trop facile », on se laisse rapidement prendre au jeu et on en redemande ! On n’a finalement qu’une seule envie : voir ce petit garçon tout à fait banal au premier abord réussir là où bien des adultes ont échoué ! 

Mais les choses sont loin d’être gagné pour notre Ruben : malin et mature, il l’est certes quand il veut, mais il est avant tout un enfant, avec son insouciance et ses étourderies … Fonceur et intrépide, il a parfois les yeux plus gros que le ventre et « fonce dans le tas » sans réfléchir aux conséquences de ses actes, regrettant toujours trop tard ses décisions, qui sont effectivement bien loin d’être toujours les bonnes ! Il n’y a qu’à voir le pétrin dans lequel il s’est fourré dans les derniers chapitres pour s’en rendre compte : mais qu’est-ce qui lui est donc passé par la tête, nom d’un petit bonhomme en mousse ?! Il n’aurait pas pu rester sagement endormi, au lieu de se lancer dans cette expédition qui mène à un affreux cliffhanger absolument angoissant pour le malheureux lecteur qui s’est tant attaché à lui ?! Non seulement on a retenu notre souffle tout au long du roman, qui se dévore par ailleurs à une vitesse folle, mais en plus on ne peut même pas relâcher la pression lorsqu’approche les dernières pages, c’est de la torture livresque !

En bref, vous l’aurez bien compris, je suis tombée sous le charme de ce roman d’aventure jeunesse : cela faisait bien longtemps que je n’avais pas lu un roman aussi rapidement, sans même m’en rendre compte ! Que de mystères, que de rebondissements, que de découvertes … mais surtout, que de questions encore en attente de réponse, que de promesses pour le second tome ! C’est vraiment un roman idéal pour les jeunes lecteurs d’une dizaine d’année, mais également pour les plus grands qui ont envie de passer un bon moment de lecture : on ne s’ennuie pas un seul instant, on a des étoiles pleins les yeux et le cœur battant tandis que l’histoire se déroule devant nos yeux ébahis ! Mention spéciale aux magnifiques illustrations de Diana Sudyka qui apportent vraiment quelque chose en plus à l’intrigue !



Ce livre a été lu dans le cadre du Tournoi des 3 Sorciers
(plus d’explications sur cet article)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire