vendredi 29 juillet 2016

En route pour l'avenir - Sarah Dessen



En route pour l’avenir, Sarah Dessen

Editeur : Pocket Jeunesse (PKJ)
Nombre de pages : 444

Résumé : Auden est une adolescente parfaite : brillante, jolie, mature, elle a tout pour faire le bonheur de sa famille. Mais sous cette apparence se cache une jeune fille perdue, mal dans sa peau et déboussolée par le divorce de ses parents. Décidée à noyer sa vie dans ses lectures, Auden en oublie presque de vivre. Jusqu'au jour où elle rencontre Eliot, un jeune homme qui partage sa solitude et ses insomnies.





- Un petit extrait -

« - Il peut se passer tellement de choses, en un mois ! La preuve, moi, en deux semaines j'ai rencontré ma future femme, j'ai changé de style de vie et je me suis acheté ma première cravate.
- Une cravate ?
C'était l'info la plus choquante des trois. »

- Mon avis sur le livre -

Je crois vous l’avoir déjà dit lors de ma chronique sur le roman Pour toujours jusqu’à demain : j’aime beaucoup la plume et les histoires de Sarah Dessen. C’est tout à la fois léger et sérieux, drôle et profond, rafraichissant et captivant. C’est toujours un plaisir de lire un de ses romans, de faire la rencontre de personnages attachants et hauts en couleur, de suivre leurs rencontres et leur évolution, de réfléchir aux leçons qu’ils nous donnent de par leur expérience. C’est à chaque fois une véritable bouffée d’air frais, d’espoir et de bonne humeur, idéal pour se remettre d’un petit coup de déprime ou pour assortir sa lecture au beau soleil. En route pour l’avenir ne fait pas exception à la règle !

C’est l’histoire d’Auden, jeune adolescente qui a en apparence tout pour être heureuse : parcours scolaire excellent, expériences professionnelles gratifiantes et maturité exceptionnelle. Mais l’envers du décor est tout autre : parents divorcés, mère hautaine et sarcastique, père fainéant et égoïste, vie sociale proche du zéro absolu … Mais surtout, Auden est hantée par la culpabilité : celle de ne pas avoir réussi à empêcher la séparation de ses parents, celle de ne pas être aussi à la hauteur des espoirs de sa mère … Tout commence quand Auden, sur un coup de tête, décide de passer les vacances d’été chez son père, sa belle-mère et sa petite demi-sœur. Et ce qui au départ n’était dans son esprit qu’une vague imitation du voyage planétaire de son ainé se transforme, au gré des rencontres, en véritable épopée initiatique durant laquelle elle va découvrir tout ce dont son enfance a été dépourvue : amitié, virée shopping, fête arrosée, partie de bowling et premier mètre sur un vélo. C’est Eliott, tout aussi insomniaque qu’elle et hanté par son propre passé, qui va se charger de l’aider à accomplir sa « quête » nuit après nuit, tandis qu’une complicité précaire s’installe entre eux …

Comme pour tous les romans de Sarah Dessen, la force de celui-ci réside dans les personnages, principaux comme secondaires. Auden est une adolescente à la personnalité complexe, à la fois arrogante et irréprochable de par l’éducation maternelle et fragile et vulnérable depuis le divorce de ses parents. Auden est tiraillée entre l’envie de correspondre aux attentes de sa mère, de lui ressembler et de lui plaire, et le besoin d’être elle-même, de découvrir sa personnalité propre et de vivre la vie d’une adolescente normale. Eliott est un jeune homme discret et tout aussi complexe qu’Auden : d’un côté il exprime plus facilement ses sentiments, et de l’autre il reste très secret sur certains points de son passé. Eliott est à la fois populaire et réservé, il s’adapte aux événements et aux personnes qui l’entourent, il sait être drôle quand il le faut et sérieux quand cela est nécessaire. Auden et Eliott se ressemblent autant qu’ils se complètent : leurs différentes les rapprochent.

Mais chez Sarah Dessen, les personnages secondaires sont tout aussi indispensables que les protagonistes : c’est en les rencontrant et en apprenant à les connaitre qu’Auden va changer son regard sur le monde qui l’entoure. Au contact d’Heidi, elle va comprendre que coquetterie ne rime pas seulement avec niaiserie – comme sa mère aime le répéter – mais aussi avec sympathie. Grâce à l’amitié inattendue de Maggie, Leah et Esther, elle va apprendre à faire confiance à autrui et à accepter les mains tendues. Son frère Hollis va lui prouver que l’amour peut changer une vie et réussir là où la raison seule avait échoué. Sarah Dessen a réussi à donner vie à tous ses personnages, à les rendre humains en leur offrant une personnalité nuancée et en évitant les clichés. Même la petite Thisbé, du haut de ses quelques mois, possède un caractère qui lui est propre et qui la rend unique, aux yeux du lecteur comme à ceux des personnages. 

J’ai également eu l’agréable surprise de retrouver Jason, le petit ami de l’héroïne de Pour toujours jusqu’à demain ! Les deux histoires sont parfaitement indépendantes et il n’est donc absolument pas nécessaire de lire les deux car Jason est un personnage secondaire et aurait parfaitement pu s’appeler Albert que le récit aurait été le même. Je trouve cependant qu’il est très amusant de retrouver le même personnage dans un contexte totalement différent, on découvre ainsi une autre facette de sa vie et de sa personnalité. J’adore quand un auteur glisse dans un roman une allusion discrète à un autre de ses récits, et j’espère que je vais retrouver d’autres petits clins d’œil de ce genre dans les autres livres de Sarah Dessen !

Nous avons ici une histoire assez simple, uniquement ciblée sur le personnage d’Auden et son évolution au fil du temps et des rencontres. Sarah Dessen ne nous offre pas une intrigue digne d’un roman policier, avec des secrets de famille et des complots à dénouer, elle nous invite à suivre une bribe de la vie d’Auden, de l’accompagner au cours de cet été durant lequel elle va prendre conscience de la richesse de la vie et va enfin apprendre à s’ouvrir à autrui. J’aime beaucoup ce genre de récit tout en fluidité et en simplicité, où l’accent est mis sur la psychologie des personnages et sur les relations entre les individus. Ce roman est un condensé de légèreté, de douceur, de finesse et de petits bonheurs. La narration elle-même est toute en tendresse et en délicatesse. En clair, ce roman est vraiment rafraîchissant et apaisant !

Mais l’évolution d’Auden est la conséquence d’un véritable travail de réflexion de sa part. Comme elle, le lecteur est invité à se poser des questions sur l’adolescence, le rapport mère-fille, la culpabilité mais aussi sur les préjugés, l’égoïsme et l’amitié. En route pour l’avenir est donc un roman en demi-teinte, léger et sérieux, mignon et profond. Sarah Dessen a un véritable donc pour exprimer les doutes et les craintes de l’adolescence, pour proposer des réponses simples et imagées à des questions que toutes les jeunes femmes en devenir peuvent un jour se poser. Aussi, je conseille ce livre à toutes les adolescentes qui cherchent un sens à leur vie, mais également à toutes les mamans qui souhaitent comprendre un peu mieux leurs filles. Plus généralement, je conseille ce livre à tous ceux qui cherchent un roman sympathique pour passer un bon moment de lecture !

Ce livre a été lu dans le cadre du Challenge de l’été 2016
(plus d’explications sur cet article)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire