vendredi 23 septembre 2016

Les portes du secret, tome 2 : Le souffle d'émeraude - Maria V. Snyder



Les portes du secret2, Maria V. Snyder
Le souffle d’émeraude

Editeur : Harlequin
Collection : Darkiss
Nombre de pages : 550

Résumé : Une année, une seule. C'est le temps dont dispose Elena pour développer ses pouvoirs de magicienne. Mais le parcours est semé d'embûches. Les détracteurs d'Elena cherchent à la manipuler, voire à la détruire. Triomphera-t-elle de la jalousie des Magiciens, de la traîtrise du Prince exilé, et de la haine que lui voue son frère ? Libre et rebelle, elle poursuit sa quête. Avec, pour allié, le mystérieux Valek qui lui insuffle, en pensée, la force de devenir elle-même ...


- Un petit extrait -

« La vie est très risquée, rétorquai-je. Chaque décision, chaque rencontre, chaque geste, chaque fois que tu sors du lit, le matin, tu prends un risque. Survivre, c'est accepter ce risque, accepter de sortir du lit et d'affronter les dangers. »

- Mon avis sur le livre -

Je ne sais pas ce qu’il en est pour vous, mais dans mon cas, certains livres de ma bibliothèque ont une histoire très particulière qui les rend unique à mes yeux. C’est le cas pour ce second tome, qui m’en a fait voir de toutes les couleurs ! Après avoir découvert le premier tome à la bibliothèque, j’avais décidé de m’acheter la trilogie entière. Or, où que je cherche (librairies, grandes surfaces, sites …), je ne trouvais que le premier et le troisième tome : le second était épuisé et impossible de le trouver en occasion ! Finalement, après quelques mois de résignation, un ultime exemplaire a été mis à la vente sur Amazon, au prix de l’éditeur. Il était onze heures du soir et, du haut de mes quinze ans, je me souviens avoir hurlé à la cantonade « Viiiite ! Le liiiiiivre ! » … Aussitôt trouvé aussi commandé, et bien évidemment, aussitôt reçu aussitôt lu ! Et c’est ainsi qu’aujourd’hui encore, ce livre a le privilège de recevoir régulièrement des petits regards amusés lorsque je me rappelle de son histoire …

Mais trêve de bavardages ! L’histoire qui nous intéresse, c’est bien celle d’Elena, contrainte de fuir Ixia et de s’éloigner de Valek en raison de son potentiel magique. Accompagnée par Irys, maitresse magicienne, Elena part à la rencontre de sa famille après quatorze années de séparation. Et si les retrouvailles avec ses parents coulent de source, ce n’est pas aussi évident avec Leif, son frère ainé … Mais une fois encore, Elena a bien d’autres préoccupations : entre le neveu de l’ancien roi d’Ixia qui espère bien récupérer son trône et les manigances meurtrières d’un magicien dévoyé en quête de pouvoir, elle peine à se concentrer sur ses études. Heureusement pour elle, Elena peut compter sur l’amitié sans faille de Kiki, sa jument, et sur l’aide inopinée de Valek, toujours partant pour les aventures les plus dangereuses !

Grand changement de décor dans ce tome : nous quittons Ixia et son organisation militaire et froide pour plonger au cœur de Sitia, pays plein de couleurs et de vie. Ce contraste se ressent dans la narration qui se fait plus vivante, plus rythmée, et c’est vraiment génial. Malgré cette gaieté ambiante, l’histoire reste bien sombre : entre la haine féroce de son frère, les ardeurs conquérantes du prince exilé, les soupçons de la première magicienne et la menace d’un magicien dévoyé qui multiplie les victimes, il n’y a que peu de place pour la douceur dans ce roman. Et pourtant, et pourtant … Par le biais de l’amitié délicate entre Elena et sa jument, des retrouvailles entre Elena et sa maman, des disputes amicales entre Elena et Dax, l’auteur a réussi à intégrer un peu de légèreté pour contrebalancer tous les horribles événements auxquels Elena est confronté. Plus généralement, l’auteur parvient à maintenir un certain équilibre entre une noirceur trop exagérée et une candeur trop enfantine. Un vrai livre young adult qui combine des éléments de ces deux extrêmes. Chapeau !

La grande force de cette saga, et de ce tome en particulier, ce sont les personnages. Ils sont époustouflants car vibrants de réalisme ! Leur personnalité n’est pas tranchée et évidente à cerner, bien au contraire, elle est complexe et en perpétuelle évolution. Pour ne prendre que quelques exemples, nous avons Leif, le grand frère d’Elena, tiraillé entre la culpabilité, la colère et l’amour, Cahil, le prince exilé, obnubilé par l’idée de récupérer le trône de son oncle et voyant les complots partout, ainsi que l’Homme-Lune, le mystérieux tisseur d’histoire qui tente de démêler les fils du passé d’Elena … Mais nous découvrons également la famille d’Elena, sa mère Perle et son hypersensibilité très touchante, son père Esaü et son allure de savant fou, sa cousine Nutty et ses adorables petites attentions. Je ne peux conclure ce paragraphe sans évoquer un personnage atypique mais indéniablement indispensable au récit : Kiki, la jument d’Elena, qui prouve bien que les animaux sont bien plus sages que les humains …

Parce qu’il m’est toujours aussi difficile de distinguer clairement ce qui me fait apprécier autant cette saga, quelques petits éléments en vrac … L’action est bien plus présente dans ce second opus, on ne s’ennuie pas une seconde car il y a toujours quelque chose qui vient de surajouter aux péripéties déjà entamées. On retient son souffle à chaque fin de chapitre car on tremble d’avance en se demandant ce qu’il va arriver à Elena et à ses amis. En parlant d’Elena, je suis ravie car il s’agit d’un personnage en perpétuelle évolution, qui se questionne, qui se remet parfois en question. Alors certes, elle est chanceuse et s’en tire généralement bien, mais elle est aussi humaine car il lui arrive d’être imprudente ou présomptueuse. La relation entre Leif et Elena est tout simplement passionnante : compliquée à souhait, entremêlée de non-dits et de jugements hâtifs … un duo fraternel captivant ! Plus généralement, j’ai trouvé les relations entre les personnages très intéressantes car très complexes. Le tout porté par une narration toujours aussi agréable à lire : elle va à l’essentiel, sans superflus ni exagérations. Les phrases sont fluides et la lecture en est vraiment facilitée !

Pour conclure, une suite toujours aussi addictive et captivante que le premier tome ! L’action se fait encore plus haletante, le rythme plus palpitant, il est tout simplement impossible de s’ennuyer tant on est happé par les événements ! Les personnages sont soit très attachants soit très antipathiques, mais tous sont très bien construits et par conséquent très intéressants à suivre ! La plume de l’auteur est très épurée et ne s’embarrasse pas de fioritures, ce qui ne peut que ravir les lecteurs avides de narration simple et allant à l’essentiel. Bref, un livre que je conseille à tous les amoureux de la magie, de l’aventure et de romance !

Ce livre a été lu dans le cadre du Challenge de l’été 2016
(plus d’explications sur cet article)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire